Contes et rêveries de Muscadia et Joel

La merveilleuse aventure de Muscadia et Joel
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez
 

 Les larmes de Muscadia

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Les larmes de Muscadia Empty
MessageSujet: Les larmes de Muscadia   Les larmes de Muscadia EmptyMar 15 Sep - 11:55


Muscadia la petite princesse exilée


16 Février 1457 (deux jours après leur demande en mariage)
Muscadia entra dans la taverne où Joel l'attendait, elle avait les yeux rouges et brillants de larmes.
A leur habitude ils s’étreignirent et s'embrassèrent en se disant de tendres mots d'amour. Puis Joel luit dit en la serrant sur son cœur:


- Ma petite princesse épicée, ma douce fiancée, je vois bien que quelque chose ne va pas...

- Joel, je suis désolée, il m'arrive quelque chose de terrible...

Joel prit Muscadia sur ses genoux, la serra dans ses bras et en la regardant avec tendresse et amour il lui dit :

- Dis-moi mon Namoureuse adorée, ma délicieuse petite fiancée chérie...

- Tu sais mon cœur, je te l'avais dit il y a plusieurs mois quand tu m'avais déjà dit que tu aimerais vivre avec moi, j'avais fait le serment à mes sœurs épicées de ne pas m'attacher à un homme et surtout de ne jamais me marier... Et bien pendant cette nuit, une méchante fée m'a réveillée et m'a dit :

"Tu as renié ton serment, tu veux te marier, alors tu vas être punie !
Demain, tu n'existeras plus et si tu veux te réincarner, tu te retrouveras à l'autre bout du monde, tu auras un autre visage. Celui que tu appelles ton Namoureux ignorera où te trouves et si cet idiot arrive à te retrouver, il ne te reconnaitra même pas.
Vous allez souffrir tous les deux et votre souffrance sera proportionnelle à la grandeur de votre amour...
Tu as 24 heures pour lui annoncer la bonne nouvelle !
Je vous souhaite d'immenses souffrances !"


Et la méchante fée partit en ricanant...
Ô mon Joel, je suis si malheureuse, nous n'avons été fiancés qu'une seule journée...


Muscadia et Joel tombèrent dans les bras l'un de l'autre en pleurant... Leurs larmes ne tarissaient pas, elles se mêlaient aux tendres baisers qu'ils s'échangeaient... Ils savaient que ces baisers étaient les derniers, ils étaient délicieux, fervents, amoureux mais ils avaient le goût amer de la fin d'un rêve merveilleux...
Déjà Joel sentait la terre se dérober sous ses pieds, plus rien n'existait, son immense amour semblait sortir lentement de son cœur comme le sable qui glisse entre les doigts. Il pensait déjà se laisser mourir de chagrin mais Muscadia dit alors à Joel en le fixant dans les yeux comme si elle voulait s'accrocher à lui par un lien invisible mais plein d'amour :


- Mon cœur, séchons nos larmes, je reviendrai ! Je ne sais pas quand ni comment mais je te le jure, je reviendrai !
Je t'aime trop, on s'aime trop !
Notre merveilleux amour ne s'arrêtera pas ainsi !
Toi, tu me fais un plaisir, tu m'attends à Aix en te battant pour la mairie, s'il te plait ne me déçois pas, je veux être fier de mon fiancé...


Ils finirent la journée en pleurant et en échangeant de doux mots d'amour et de tendres baisers...

Le lendemain, Muscadia ne figurait déjà plus dans les registres de la mairie...

Joel comprit que c'était vraiment fini, les larmes jaillissaient en abondance de ses yeux, son cœur lui faisait mal, tout s'écroulait autour de lui et sans la promesse faite à Muscadia il se serrait laisser mourir de chagrin.
Toute la journée il errait tristement dans Aix qui lui semblait vide et pourtant il avait le soutien de tous ses ami(e)s qui faisaient tout pour le réconforter. Sany et Bubu l'avaient même accueilli chez eux en l'obligeant à y dormir, sûrement pour lui changer les idées, mais surtout pour éviter qu'il ne fasse une bêtise.

Deux jours plus tard, en ouvrant son échoppe Joel trouva un parchemin, il l'ouvrit et n'en crut pas ses yeux, c'était l'écriture de Muscadia...


Joel, mon tendre et bel amour,
Je suis en exil à Gent, j'ai tout perdu, je suis redevenu un vagabond, mais je reviendrai aussitôt que je le peux.
Seul Aix est mon chez moi auprès de toi.
Mon cœur tu me manques...
Je suis loin de toi physiquement mais toute ma pensée est dirigée vers toi mon seul et grand Amour.
Je te mets un petit portrait de ma nouvelle tête, je suis presque la même, mais en blonde...
Je t'embrasse tendrement..

Muscadia, ta princesse épicée...


Les larmes de Muscadia Muscad10

Joel plaça le petit portait à côté de celui qu'il avait déjà...

Les larmes de Muscadia 2_musc10

Joel reprit lentement courage, l'amour de sa vie était bien là comme elle lui avait promis... Muscadia était merveilleuse et il avait vraiment besoin d'elle pour vivre. Il ne restait plus qu'à attendre en s'échangeant de tendres et amoureuses missives.

Malgré la joie de savoir sa fiancée loin mais vivante, Joel ne pouvait pas rester en taverne plus de quelques minutes, son esprit était ailleurs.
Il savait que Muscadia ne pousserait pas la porte pour venir se jeter dans ses bras tout en l'embrassant, en l'appelant "mon cœur, mon Namoureux" et en lui disant des mots d'amour. Elle ne viendrait pas rigoler, chahuter, apporter de la joie dans la taverne, alors à quoi bon rester...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les larmes de Muscadia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» collier de perles, rivière de larmes
» Un litre de larmes. ( Ichi rittoru no namida )
» Les larmes de shangaan par shangaan
» Isa - Larmes d'Or - terminé
» des larmes froides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes et rêveries de Muscadia et Joel :: Muscadia la petite princesse exilée :: L'annonce du futur exil-
Sauter vers: