Contes et rêveries de Muscadia et Joel

La merveilleuse aventure de Muscadia et Joel
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyJeu 15 Oct - 13:16

27 septembre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Pour ta première nuit passée dans ta nouvelle maison à Aix, j'ai voulu te faire une surprise à ton réveil...
Je suis venu t'apporter le petit déjeuner...

Sur le plateau, avec les boissons chaudes et les jus de fruits, les petits pains et les brioches, j'ai mis les fruits que je suis allé cueillir hier mêlés à des figues de Provence. Avec les confitures, il y a aussi un pot de miel de lavande.
Dehors, dans l'air frais du matin, le soleil est déjà chaud, les cigales chantent et les enfants jouent du fifre et du tambourin...

Alors ma petite Muska, tu vas te plaire dans le joli pays que tu as choisi ?
Tu peux compter sur moi, même en dehors des longs chemins que nous avons parcourus ensemble, je suis toujours ton chevalier servant.

Bon appétit et bonne journée ma petite princesse épicée.
Je fais de tendres baisers sur tes yeux encore endormis et sur tes joues chaudes et parfumées.
Joel


28 septembre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Tu as eu l'air d'apprécier ton 1er réveil dans ta nouvelle demeure à Aix...
Nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour parler aussi laisse-moi revenir te réveiller avec mon petit déjeuner provençal...

J'ai eu un peu de temps et en plus des boissons, des pains, des brioches de la confiture, du miel et des fruits, je suis allé te cueillir un bouquet de fleurs... Au milieu, j'ai mis de nombreux brins de lavande, la fleur de la Provence...

J'entre chez toi, la pièce est parfumée de l'arôme épicé de la muscade...
Je pose le plateau sur la table, tu dors encore...
Je m'approche doucement et je fais de délicats baisers sur tes paupières...
Tu ouvres lentement les yeux, le sourire aux lèvres...

"Bonjour ma petite princesse,  je te souhaite une bonne journée. Si tu aimes, je t'ai préparé un petit déjeuner que nous pouvons prendre tous les deux."

Je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées,
Joel


01 octobre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Comme je sais que tu as été souffrante, je voudrais t'offrir un réveil très doux...

Contrairement à mon habitude, à mon levé je ne commence pas par déjeuner, mais je prépare un plateau avec notre déjeuner à tous les deux et quelques surprises...
J'arrive chez toi, sans faire de bruit...
Je dispose chocolat chaud, lait chaud, café chaud, petits pains frais et grillés, confitures, miel, jus d'orange,... sur ta petite table que j'ai garnie de fleurs fraîches...
Je n'ouvre pas tes volets, mais j'allume des bougies sur la table afin de créer une ambiance romantique et reposante pour tes yeux si tu as encore la migraine.

Je m'approche de ta couche où tu es encore endormie, je m'agenouille et je fais de très doux baisers sur tes yeux, sur tes joues... Je n'ose pas effleurer tes lèvres... Tu ouvres lentement les yeux, je te souris en te disant :

"Bonjour mon coeur, j'espère que tu as bien dormi et que ta migraine est partie... Regarde Muska, nous allons déjeuner en tête à tête à la lueur des bougies..."

Je rêvais de t'offrir cet instant un peu magique...
Je te souhaite une bonne journée ma petite princesse, nous allons continuer le prêt, j'ai hâte que tu puisses acheter ce champ.

Je te serre dans mes bras et je fais des bisous sur tes joues chaudes et parfumées
Joel


03 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse épicée,

Ah bon, aucune nouvelle de tes démêlés avec ton mandat. C'est étonnant, c'est bien la 1ère fois que je vois une femme qui n'arrive pas à prendre l'argent qu'on lui donne...
Oui, j'ai vu sur le marché que tes pierres y étaient encore, l'essentiel c'est que ton coeur ne soit pas de pierre...
Mais si tu continues comme ça, on n'est pas prêts d'aller se rouler et faire des galipettes dans ton champ de blé...

Tu vois, j'ai envie de te faire rire...
Je prépare notre petit déjeuner, café et chocolat + petits pains frais et grillés + confitures + miel + jus de fruit. Le tout avec un joli bouquet de fleurs et j'accours chez toi...
Tu dors encore paisiblement, je m'assieds sur le bord de ton lit...
Devine comment on réveille les jolies princesses ?
Mais avec de doux baisers sur les lèvres... Que je m’empresse de faire…
Et pour les adorables petites princesses épicées, il faut ajouter un peu d'inattendu...
Je glisse mes mains sous tes draps et je sens la chaleur de ta peau nue. Un instant j'ai eu envie de te caresser, mais non, soyons fous... Et je te fais des chatouilles partout jusqu'à ce que ton rire raisonne dans ta demeure et me fasse aussi éclater de rire...

"Bon matin mon coeur... J'ai envie de rire et de te faire rire aujourd'hui..."

Voilà ma petite Muska notre réveil...
Je te souhaite une très bonne journée en espérant te croiser en taverne.
Je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées
Joel


Dernière édition par Joel le Jeu 15 Oct - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyVen 16 Oct - 16:51

04 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse épicée,

J’ai vu que le champ ne t’était pas encore attribué, mais pas d’inquiétude, j’ai appris que cela mettait environ 24 heures. En plus, dans une capitale on ne peut avoir qu’un seul champ, donc seul un nouvel arrivant à Aix peut l’acheter.
Tu ne peux pas savoir la joie que j’ai eu hier quand j’ai vu que tu avais pu enfin valider ton mandat. Tout le bonheur qui t’arrive, c’est de la joie qui emplit mon cœur. Mais tes malheurs sont aussi les miens…

Pense à demander à Zarco la suite du prêt, même si tu n’en as pas besoin actuellement, il nous servira peut-être pour arriver tous les 2 au niveau 2 en même temps. Tu sais que c’est mon rêve : tout partager pour avancer ensemble à la même vitesse.

Après mes pensées matinales pendant que je préparais notre petit déjeuner, je vais chez toi avec une petite surprise…
En plus des fleurs des champs pour décorer le plateau, j’ai cueilli des épis de blé pour décorer la table, j’ai également fait un petit bouquet avec 7 épis de blé pour accrocher au-dessus de ta porte afin de t’apporter bonheur et argent ainsi qu’à ceux qui en franchissent le seuil.
Quand tu auras ta première récolte, ce sera TON blé qu’on accrochera…

Je m’approche de ta couche où tu dors encore…
Comment réveiller ma petite princesse ?
Je n’ose pas sauter sur ton lit, saute-t-on ainsi sur le lit d’une jolie princesse ?
Comme tu n’as pas dit si mon élan de chatouillis d’hier t’avait plu, je m’agenouille près de toi, je prends délicatement ta main pour y déposer un baiser puis je me penche sur ton visage. Je baise doucement tes paupières, le bout de ton nez et furtivement, comme une caresse, tes lèvres fraîches.
Tu ouvres les yeux en souriant et je te dis :

« Bonjour mon cœur… Notre vie recommence, la fin des soucis est arrivée, un avenir merveilleux nous attend… »

Je te souhaite une très bonne journée en t’attendant en taverne pour venir tondre mes moutons.
Je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées
Joel

05 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse,

J'ai plein de choses à te dire ma petite Muska...
Vite, je prépare le plateau de notre petit déjeuner et je cours chez toi.
Je mets le plateau sur ta table que je garnis de fleurs et je m'approche de ta couche où tu dors encore...
Tu es jolie ma petite princesse...
Tu es délicieuse ainsi endormie, le sourire aux lèvres...
Je te réveille doucement avec des baisers sur les mains, les paupières, le bout du nez... Tu ouvres les yeux...
"Bon matin mon coeur... J'espère que tu as bien dormi..."

Je reste agenouillé à la tête de ton lit et je prends ta main dans le mienne...
"J'ai plein de nouvelles pour toi, mais tout d'abord, j'espère que ton prêt est réglé et que tu as récupéré tes cailloux...
J'ai discuté avec Led en taverne, tes 200 écus sont bien un don, tu n'auras pas à les rendre.
Ensuite, elle m'a dit qu'une nouvelle plainte avait été déposée à Aix contre notre oiseau de malheur (Pinguoin). Elle m'a cité comme ayant formellement reconnu Pinguoin sur la photo fournie dans cette plainte et elle nous demande de faire également une plainte contre lui. J'ai déjà tout préparé, mais il me manque le détail des affaires qu'il t'a volées. Bien sûr je te montrerai le texte de la plainte avant de l'envoyer.
Pour l'instant je ne travaille pas, je ne sais pas si tu dois labourer ton champ..."

"Tu viens mon coeur, on va prendre notre petit déjeuner tous les deux, tu me diras ce que tu penses de tout ça..."


Je te souhaite une très bonne journée en attendant de te lire ou de te croiser en taverne.
Je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... de toi...
Joel
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyVen 16 Oct - 17:07

07 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse,

Exceptionnellement, je me suis réveillé à l’aurore, je pensais déjà à toi ma petite Muska… Je me lève aussitôt pour ne pas me rendormir.

Que de problèmes tu accumules en ce moment…
- Bon, d’abord le racket, mais allez, c’est loin et on a dit qu’on oubliait…
- Tes difficultés pour avoir le mandat avec l’erreur dedans et pas d’échelle
- Ensuite, il ne doit y avoir qu’un seul con dans tout le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique capable d’acheter des cailloux et tu gagnes le gros lot, c’est à toi qu’il les achète !
- Enfin ton inscription sur le forum où Muscadia existe déjà mais n’est pas inscrite.
Vraiment ma petite princesse épicée, tu fais fort en ce moment, mais bon, tout va s’arranger car j’ai vu qu’une certaine *muscadia venait de s’inscrire, j’espère que c’est toi…

Je prépare notre petit déjeuner et je file chez toi préparer la table avec des fleurs…
Je m’agenouille à la tête de ta couche, je prends ta main, baise tes doigts, tes paupières encore closes, ton joli nez et j’effleure tes lèvres… Tu ouvres les yeux en souriant…
Pour commencer cette journée, je te chante doucement :

Ce soir à la brune
Nous irons, ma brune
Cueillir des serments
Cette fleur sauvage
Qui fait des ravages
Dans les cœurs d'enfants
Pour toi, ma princesse
J'en ferai des tresses
Et dans tes cheveux
Ces serments, ma belle
Te rendront cruelle
Pour tes amoureux


C’est parce que dans la chansons on parle de « fleurs sauvages », de « ma princesse »…
Va ici : http://www.paroles-musique.com/paroles-Maxime_Le_Forestier-Leducation_Sentimentale-lyrics,p14658 tu as toutes les paroles, tu peux cliquer sur la vidéo et tu as Maxime Forestier qui la chante… Beaucoup mieux que moi…

J’espère que tu as aimé ce réveil pour te faire oublier tes problèmes…

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne car tu vas travaillez chez moi et moi chez toi…
Je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... de toi...
Joel


08 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse épicée,

Hier soir, après la tonte des moutons et ta première récolte de blé, nous avons passé la soirée ensemble blottis dans les bras l’un de l’autre… Heureux…
Heureux d’être ensemble… Heureux qu’une nouvelle vie recommence pour toi… Heureux de s’aider… Heureux de s’aimer…

Ce matin, je prépare notre petit déjeuner bien copieux et je prends aussi un autre panier…
J’arrive chez toi, je dresse la table et de l’autre panier je sors des gerbes de blé. Du blé de ton champ mon cœur, ton premier blé à Aix…
Je mets déjà une immense gerbe dans un grand vase pour décorer ta maison, puis je remplace le petit bouquet au-dessus de ta porte avec Ton blé. J’étale des épis de blé sur ta table puis je fais un chemin de blé de ton lit à la table…

Alors je viens m’agenouiller à la tête de ton lit en te regardant avec une infinie tendresse puis je prends ta main, baise tes doigts, tes paupières encore closes, ton joli nez et j’effleure tes lèvres… Tu ouvres les yeux en souriant…
Et comme hier je chante doucement  … Écoute bien, j’ai changé le prénom d’Esméralda…

Belle
C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle
Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel
Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler
Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds

J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
A quoi me sert encore de prier Notre-Dame ?
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre ?
Celui-là ne mérite pas d'être sur Terre

Ô Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux de
Muscadia

Lalalalalala…

Ô Notre-Dame !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Pousser la porte du jardin de
Muscadia

Lalalalalala…

Ô Fleur-de-Lys
Je ne suis pas homme de foi
J'irai cueillir la fleur d'amour de
Muscadia


Tu vois, c’est la montée au 8ème ciel… la danse, les regards sous la robe qui vole, les grands yeux noirs qui ensorcèlent, le désir, pousser la porte du jardin pour enfin aller cueillir la fleur d’amour de Muscadia…

Si tu veux écouter avec le texte : http://www.paroles-musique.com/paroles-Garou-Belle-lyrics,p1533

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir.
Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyMar 20 Oct - 11:58

10 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse épicée,

Ouf, j’ai réussi à me réveiller de bonne heure malgré mes bras endoloris après avoir ensemencé ton champ hier. Mais c’est un plaisir que de travailler pour toi, j’ai l’impression que c’est de l’amour que je te donne.

Hier soir, je t’ai aidé à faire ta carte de visite pour le courrier au bureau des plaintes. Elle est vraiment très jolie et je ne regrette pas mes longue explications…

Je prépare notre petit déjeuner, maintenant je sais ce que tu aimes et c’est une joie pour moi de me lever plus tôt pour faire chauffer café, chocolat et lait puis griller des petits pains pour ensuite avoir le bonheur de te voir dormir et ouvrir les yeux en me souriant.

J’arrive chez toi avec mon panier et des fleurs des champs que j’ai cueillis en rêvant à ma petite princesse.
J’entre sans faire de bruit, je prépare la table en regardant autour de moi. Tu as décoré ta petite maison avec beaucoup de goût, j’aime beaucoup.
Malgré tous les ennuis que tu as rencontrés en arrivant à Aix et qui ne sont pas encore terminés, je te sens heureuse. Je veux t’apporter encore plus de bonheur…

Je m’approche de ta couche, tu dors le visage radieux, les lèvres souriantes. À mon habitude, je m’agenouille à la tête de ton lit et je commence à fredonner doucement… « Belle. C’est un mot qu’on dirait inventé pour elle… »
Je mets doucement ma main sur la tienne… J’ai les yeux mouillés de larme tellement tu es belle et adorable et que c’est sur moi qu’est arrivé le bonheur de partager ta vie.

« Ô Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux de Muscadia »


Ma main glisse lentement, avec amour, dans tes superbes cheveux noirs.
Tu ouvres un œil, je te regarde avec bonheur…
« Bonjour mon cœur… »
Je me penche sur toi et je dépose un tendre baiser sur tes lèvres…

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir vers 09h00, ton heure à toi. J’ai reçu un pigeon de l’avocat, nous en parlerons tous les deux.

Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... Fou de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel


11 octobre 1456

Bon matin ma petite princesse épicée,

Je me réveille en espérant sentir l’odeur du petit déjeuné mêlé à l’arôme délicieusement envoûtant de la muscade dans ma petite maison…

Mais non, Muscadia n’est pas là…
Muska, Muska, Muska, petite princesse de mon cœur où es-tu ?
Hier soir, je t’ai attendue longtemps, longtemps en taverne et il n’y avait personne avec qui discuter. Les secondes sont devenues des heures, les minutes m’ont paru sans fin et les heures m’ont semblé des éternités…
Au début, c’est le plaisir de l’attente, ensuite la fièvre monte, chaque bruit dans la rue c’est tes pas qui arrivent…
Puis vient l’heure où il faut se résigner à partir et les idées les plus sombres traversent mon esprit…
Et si tu t’étais faite attaquer ?
Et si tu étais gravement blessée, loin de moi ?
Et si la vie avait quitté le corps et le cœur de ma petite princesse, de l’être le plus cher qui me donne tant de bonheur dans cette jolie petite ville provençale ?
Des larmes coulent de mes yeux, abondantes et sans retenue…
Je ne pourrais plus vivre…
J’aime trop la vie pour me suicider d’un geste brutal, mais me laisser lentement mourir d’amour c’est la seule solution qui me resterait et que je ferais presque avec bonheur…

Vite, je prépare le petit déjeuner, je suis impatient de courir chez toi…

Je dépose en hâte le panier sur la table et je cours jusque ton lit… Tu es là, paisiblement endormie…
Je me jette à genoux à ta tête de ton lit, je serre ta tête dans mes mains et je la couvre de baisers, des dizaines de baisers… Je te respire, je me saoule de ton arôme et je te couvre à nouveau de dizaines de baisers en caressant tes cheveux, tes joues…
Des larmes coulent de mes yeux, mais se sont des larmes de bonheur…

Tu t’éveilles, complètement stupéfaite par une telle avalanche de baisers et de caresses sur ton visage. Ton regard est interrogatif, tu ne comprends pas…

« Muska, ma petite princesse, ne dis rien… Tu es là, tu es là… Ma vie peut continuer… Car ma vie, c’est toi… »

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir.

Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... Fou de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyMar 20 Oct - 12:09

12 octobre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Ce matin, je me réveille avec le sourire aux lèvres…
Je suis heureux, j’ai vu Muscadia hier en taverne et je savais qu’elle ne pourrait pas venir l’après midi à l’heure de sa montre, donc je ne me suis pas langui après sa venue.

Avec beaucoup de plaisir et infiniment de tendresse je prépare notre petit-déjeuner avec tout ce que nous aimons bien, café, chocolat, lait, jus de fruit, brioches, petits pains frais et grillés, confitures,…
J’ajoute des fleurs fraîchement coupées pour garnir ta table et déjà en chantonnant « Belle. C’est un mot qu’on dirait inventé pour elle… » je vais vers ta maison qui est contre la mienne.
Je pose le panier près de ta table et je vais à ta couche pour te réveiller.
Ému, attendri, heureux, je te regarde dormir. C’est vrai, on dirait une petite princesse endormie, la tête baignant dans ses beaux cheveux noirs. L’arôme de la muscade semble s’évaporer de ton corps et me fait déjà tourner la tête, je me grise de ton parfum…
À genoux, je prends ta main, je baise le bout de tes doigts, puis tes cheveux, tes yeux, tes joues et j’effleure rapidement tes lèvres comme si je touchais à un fruit défendu.
Tu ouvres, les yeux en souriant…
« Bonjour ma petite princesse, je suis heureux d’être avec toi… Vas vite te préparer, je termine de mettre la table… »

Je dispose tout ce que j’ai amené, je prépare un bouquet que je mets dans un vase et je sors de mon panier des bougies que j’allume sur la table…
Lorsque tu arrives, je vais te chercher en te prenant la main…
« Viens ma petite Muska, j’ai plein choses à te dire… »

Je te tiens la chaise pour que tu t’asseyes et je m’assieds à côté de toi.
Je te sers ton café, je te prépare quelques tartines et je commence à te raconter…
« Mon cœur, tout d’abord, merci de me dire que tu appréciais mes petits bonjours du matin et que tu m’appréciais aussi. Tu as pu lire dans le pigeon de ma réponse que j’éprouvais la même chose pour toi…
Maintenant, notre plainte avance à grands pas. Avant que j’aie pu répondre à notre avocat, j’ai déjà reçu un pigeon pour une convocation officielle au tribunal (duché / Cour de justice). Tu verras que Pinguoin a 3 plaintes contre lui et sur le forum, à la suite de notre plainte, tu verras que tout est mis en œuvre pour l’arrêter.
Je ne sais pas si tu as reçu cette convocation (tu l’auras peut-être après mon témoignage), on a 2 jours pour y répondre. J’ai écris tout de suite à l’avocat pour lui demander conseil (je te ferai une copie de la lettre) et je répondrai à la convocation du tribunal lundi même sans réponse de l’avocat. Je te ferai copie de ce que j’ai dit au tribunal pour t’en inspirer si tu le souhaites…
Tu vois mon cœur, les choses bougent… Bientôt nous n’y penserons même plus… Laisse-moi continuer à être ton chevalier servant…
Tu sais, je ne te mens pas quand je te propose du pain à 3 écus, maintenant j’ai aussi besoin d’écus pour atteindre le niveau 2.
Je ne t’ai menti par omission qu’une seule fois, j’ai entendu les cris de ton cœur déchiré et je me suis promis que plus jamais je ne te mentirai. »


Je me tourne vers toi, je prends ta tête dans mes mains et je fais un très gros baiser sonore sur ta joue…

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir.

Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... Fou de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel


13 octobre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Malgré le temps superbe je me réveille un peu soucieux…
Hier soir tu es partie précipitamment de la taverne et ce matin je ne sens pas l’odeur du petit-déjeuner ni l’arôme de la muscade. Je me lève aussitôt car j’ai hâte de venir te rejoindre.
Je prépare avec toujours autant d’attentions et de plaisir notre premier repas de la journée et je cours chez toi…

Je pose le panier sur la table et je vais aussitôt à ta couche…
Et je vois une petite princesse endormie, ma petite princesse !
Après un moment d’extase devant ce merveilleux tableau, je ferme les yeux de bonheur pour mieux m’imprégner de l’arôme de la muscade…
À genoux, je prends ta main, je baise le bout de tes doigts, puis tes cheveux, tes yeux, tes joues et j’effleure rapidement tes lèvres au goût si délicieux.
Tu ouvres, les yeux en souriant…
« Bonjour ma petite princesse, je suis heureux d’être avec toi… J’espère que tout a bien été pour toi après ta sortie précipitée de la taverne. »

Nos regards pleins de tendresse se croisent…

« Tu sais, j’ai hâte que ce procès soit enfin terminé, c’est devenu notre seul sujet de conversation. En plus nous sommes pressés par le temps, il faut répondre à l’avocat aujourd’hui car nous devons déposer pour demain mardi dernier délai. Ne t’inquiète pas, je te préparerai ton témoignage, tu n’auras plus qu’à modifier si nécessaire et l’envoyer… »

Je me penche sur toi et je te fais des bisous sur les joues…

« C’est vrai mon cœur, je n’ai même plus le temps de m’occuper de toi, de te chérir… Allez, prépare-toi vite pendant que je dresse la table… »

Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir.

Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... Fou de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre EmptyLun 23 Nov - 18:49

14 octobre 1456

Bonjour ma petite princesse épicée,

Je me suis couché tard hier soir car j’ai reçu les projets de témoignage de maître Rhadamentes, après plusieurs échanges de courrier, ils sont au point.

J’espérais trouver ma petite princesse à mon réveil ce matin…
Je me lève, je prépare notre petit déjeuner et je cours chez toi avec les manuscrits des témoignages.
Tu te lèves au moment où j’arrive, seulement vêtue de ta petite chemise de nuit si courte. Je te serre dans mes bras et je t’embrasse tendrement, ton arôme de muscade me faisant déjà tourner la tête de bonheur…

Nous passons à table et nous discutons des témoignages…
« Je te propose d’ajouter cette phrase à la fin de ton témoignage : "Je remercie notre maire, dame Ledzeppelin pour son aide et maître Rhadamentes pour ses conseils avisés et le temps qu’il nous a consacré". Tu la place juste avant : "Votre Honneur, je vous remercie de m’avoir écoutée" ».

Je me serre contre toi…
« Ma petite Muska, nous voyons enfin la fin de ce procès, nous allons enfin penser uniquement à nous deux… »
Je prends ta tête et je te couvre de bisous…
Je te souhaite une très bonne journée avant de te croiser en taverne avec tellement de plaisir.

Ma petite Muska, je te serre dans mes bras et je fais de gros bisous sur tes joues chaudes et parfumées...
Hummmm l'arôme de la muscade... Tu me rends fou... Fou de toi... De plus en plus fou ma petite princesse…
Joel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty
MessageSujet: Re: Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre   Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Après notre retour d'Argonne, petit-déjeunons chez l'un ou l'autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Déjeuner chez Tiffany, de Truman Capote.
» Notre Dame, vue du Petit Pont
» Petit spot vers chez moi
» CAPOTE, Truman
» Un petit Suisse par chez vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes et rêveries de Muscadia et Joel :: Nos petits déjeuners :: Les petits déjeuners chez Muscadia-
Sauter vers: