Contes et rêveries de Muscadia et Joel

La merveilleuse aventure de Muscadia et Joel
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Conte de Noël 1456

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Admin
Joel

Messages : 175
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Reims, Champagne, France

Conte de Noël 1456 Empty
MessageSujet: Conte de Noël 1456   Conte de Noël 1456 EmptyMar 15 Sep - 10:42

Conte de Noël pour Muscadia
ma petite princesse épicée


Une nuit de rêve dans ses bras, une vie de bonheur pour mon coeur.

La nuit de Noël Joel était profondément endormi quand soudain, dans l'obscurité profonde, il crut entendre de la musique. Lentement il se réveilla car il croyait rêver, mais non, c’était bien de la musique et il reconnu le Boléro de Ravel. Tendant l’oreille, quelques paroles étaient même parfaitement audibles :

Sur la route, pa ra pa pam pam
Petit tambour s’en va, pa ra pa pam pam


(Pour écouter ce magnifique chant de Noël, le préféré de ma petite princesse Muscadia, cliquez sur cette ligne et poursuivez votre lecture en musique)

Il se leva et encore en haillons il ouvrit la porte de son échoppe pour savoir d’où venaient la musique et la chanson. Tendant l’oreille, cela lui sembla venir de sa bergerie. Sans même prendre la peine de s’habiller il sortit pour allez voir.

Quand il ouvrit la porte de la bergerie, il fut ébloui par une vive lumière, mais bientôt il vit une superbe jeune fille aux cheveux noirs assise sur la paille au milieu de ses quatre moutons qui la regardaient tendrement. Les moutons semblaient la réchauffer avec le souffle de leur haleine.
Joel respirait aussi un délicieux arôme de muscade qui lui faisait déjà tourner la tête et envahissait tout son corps. Il semblait même un peu perdu dans sa propre bergerie et il n'osait pas bouger, mais la jeune fille lui dit en le regardant dans les yeux :
« Viens, n’aie pas peur, je suis Muscadia, princesse de Muscadie… »
Il avait déjà entendu parler de l’Acadie par un voyageur passé en taverne, mais il ne connaissait pas le pays cité par la princesse.
Maladroitement, il fit un semblant de révérence et lui dit timidement :
« Et moi je suis Joel berger et tisserand d’Aix dans la belle Provence champenoise… »
En s’inclinant pour saluer la jolie princesse, il vit que ses moutons avait une petite fée endormie de tatouée entre les épaules.
Muscadia sourit devant son embarras et lui dit :
« Joel, ne sois pas intimidé, je ne suis aussi qu’une simple meunière et je vais récompenser ton hospitalité. »
Elle ouvrit sa besace, sortit un petit pot en terre cuite et prit une pincée de farine qu’elle lança en l’air, alors les maisons et les rues d’Aix se couvrirent d’une pellicule de neige. Elle lança une seconde pincée et des milliers de milliers de petites étoiles scintillèrent dans le ciel provençal ainsi que dans la bergerie qui resta illuminée de cette lumière magique.
La princesse lui dit alors :
« Tu vas avoir froid, viens donc à côté de moi sur la paille. »
Joel s’approcha lentement et vint s’asseoir timidement à côté de Muscadia qui le prit aussitôt dans ses bras en enroulant son col sur ses épaules. Enivré par l’arôme de la muscade, blotti bien au chaud contre la jolie princesse délicieusement parfumée, il s’endormit immédiatement, le visage heureux.

Joel fut réveillé par une phrase :
« Allez debout paresseux, c’est Noël ! ».
Il ouvrit les yeux et vit Muscadia, pour qui son coeur battait depuis de longs mois et qui venait chez lui apporter le petit déjeuner fumant. Elle se pencha sur lui en souriant et déposa un léger baiser sur ses lèvres. Son parfum épicé titillait déjà les narines de Joel et l'arôme délicieux de la muscade l'envoûtait. Il remarqua aussi qu'elle portait le même col de couleur cyan que la princesse de Muscadie qu'il avait vue cette nuit.
Les yeux encore endormis mais brillants de bonheur, il répondit au tendre baiser de son Namoureuse et à son habitude, il la salua par :
« Bonjour ma petite princesse… »

Soudain dans son esprit, les images se bouleversaient… Ma petite princesse... Ma petite princesse... Mais alors Muscadia, ma petite Muscadia adorée, est vraiment une princesse ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Conte de Noël 1456
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» "Le conte de l'autre et Amon"
» le rossignol ...CONTE..
» Conte philosophique de Nikita
» Conte musical oriental

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes et rêveries de Muscadia et Joel :: Nos contes :: Conte de Noël-
Sauter vers: